Lambeaux de mémoire Shreds of memory

La fille du lac The girl of the lake

Préface Foreword

Cette histoire est confirmée plusieurs fois par des participants. Des trois autres personnes, j'en connais deux. Ces personnes se rappelaient les événements et savaient que c'était moi avant que mes souvenirs reviennent. Une de ces personnes a confirmé l'histoire et par le fait même s'est identifiée. De plus, cette personne a participé à une autre histoire qui s'était passée avant et qui reste à écrire. J'ai voulu confirmer l'endroit et la date de cet histoire mais il y a eu interférence. Cependant, un indice a provoqué une avalanche de souvenirs supplémentaires qui me permet de dire que je me souviens de l'histoire plus complètement.
Comme dans la plupart de mes aventures oubliées dont je recouvre les souvenirs, j'y éprouve des sentiments forts qui expliquent qu'ils ne se sont pas effacés complètement. Encore ici, des vies étaient en jeu.

to come.

Lambeau 1 Shred 1

Un beau jour de plein soleil, je fais des explorations dans les sentiers du coin. Je pense aller vers le lac* où je disait à mon père que c'était un coin tranquille que personne ne visitait. Je suis le chemin boueux et inégal qui y mène. J'entend un camion qui approche et j'hésite. Je décide de me cacher sur le côté à droite juste pour ne pas interférer. Mais j'ai à peine le temps de me cacher que le camion est en vue. Je crois qu'il(s) m'ont vu mais il ne semblent pas agir comme si. Ils continuent vers le lac qui n'est plus qu'à cinquante mètres ou moins. J'entends des mecs qui discutent en anglais. On dirait qu'ils déchargent quelque chose. J'entends comme un plouf. Peu après, ils semblent faire des sons de satisfaction et rembarquent et reviennent. Je reste caché mais il n'y a pas de bons arbrisseaux pour le faire. Je reste coi et ils passent et ils s'en vont. J'attend que le camion ne fasse plus de bruit pour sortir et rapidement aller voir ce qu'ils ont fait.

Lambeau 2 Shred 2

Il y a des arbres et arbustes d'un côté. Les traces du camion indiquent qu'il a reculé pour jeter quelque chose. Je trouve un coin pour jeter un coup d'oeil sous l'eau. Je crois que je tiens une branche pour pouvoir regarder mieux et mettre ma tête plus dans l'eau. Ça prend quelques secondes pour m'habituer à l'ombre. Un filet de lumière éclaire quand même bien. Je vois une grande fille qui bouge. Elle avance lentement comme une chenille sans pattes au milieu. Les bras devant et les jambes ensuite. Elle a quelque chose de gris aux pieds. Je reprends mon souffle, abasourdi. Va-t-elle rejoindre la surface? Pourquoi mettre une fille à l'eau comme ça?
Souffle repris, je me remet la tête à l'eau pour voir la suite. Elle m'apperçoit! Elle me fait un grand sourire et me fait signe de venir. L'eau est très froide. Je reprend mon souffle un peu et plonge vers elle. Elle m'attrappe par le bras, fait des grosse bulles et me colle sa bouche sur la mienne. Elle ouvre la bouche et moi aussi. Je pense qu'elle veut m'embrasser mais elle aspire soudain tout l'air que j'ai dans les poumons et me repousse brusquement. Je reviens à la surface pour reprendre mon souffle. Ça me prend une bonne minute. Pendant ce temps je pense comment petit je suis et peu capable de l'aider. Comment ce serait pratique que je sois plus grand ou qu'un grand vienne aider.
Ben justement, un mec se pointe, que je vais nommer R. Je le reconnais et il me demande avec un sourire amusé s'il y avait quelque chose dans l'eau. Je dis que oui, il y a une fille prise sous l'eau et il faut la sortir au plus vite! Il faut lui donner de l'air et la sortir. R jette un coup d'oeil et est surpris de voir une fille vivante. J'insiste qu'il faut la sauver au plus vite. Un autre mec se pointe que je nomme Y et qui semble plus contrarié. Ils discutent. R semble gagner l'argument au moins temporairement et il plonge.

Ça dure quelques minutes et finalement, la fille est hors de l'eau. Elle a les pieds pris dans une masse rectangulaire de béton. Elle est très belle avec de longues jambes et porte des culottes courtes.

Lambeau 3 Shred 3

La fille est transportée par les mecs sur le chemin. Les mecs étaient venus à pied apparemment, une incroyable coincidence. Tout comme moi. C'est dur de la transporter avec ses pieds bétonnés. Ils s'arrêtent sur le chemin à un endroit plus dégagé et le soleil tape dur. La fille est bien sèche déjà. Les deux mecs discutent, puis R vient dire qu'ils ne veulent plus aider. Ils veulent baiser avec la fille. Je parle avec elle et essaye de la convaincre d'accepter sinon ils n'aident plus. Ils disent aussi plein de choses en anglais que je ne comprend pas. Elle accepte et R commence. On attend à l'écart et je commence à trouver ça long. Je vais les voir et lui dit que c'est long, que quelqu'un pourrait arriver et ça aurait l'air bizarre. Il s'arrête tout de suite et c'est le tour d'Y à baiser. On attend, R et moi, à l'écart. Après un bout de temps, c'est encore long. Je demande à R de dire à Y de finir qu'on s'en aille. Il refuse et réplique que moi, je lui demande. Je vais les voir et je demande à Y de terminer. Il refuse ou ne comprend pas. Je le redis avec des mots anglais et des signes. Il refuse. Je crois l'entendre dire qu'après il va me tuer et elle aussi. J'ai dû mal comprendre. Je demande à la fille si elle veut qu'il arrête, ça devient ridicule ce baisage. Elle fait signe que oui. Alors, je tente de le faire arrêter avec des roches. Je regarde autour et ne trouve que des petites roches et une trop grosse. Je lui lance les petites roches. Il semble vouloir se fâcher mais n'arrête pas du tout pour autant. Là je commence à être contrarié. Je lui crie par la tête de s'arrêter. La fille n'a pas du bon temps et les pieds dans le béton, c'est pas le comfort. Il continue et est bien agrippé à ses côtés. J'essaye de lui ôter les mains, rien à faire, et il fait deux fois ma grandeur. Je regarde la roche trop grosse. Hum, va falloir user de force pour lui lancer. Je prends la roche, plus grosse que ma main, je me place à leurs gauche et lui crie d'arrêter et lance la roche. Elle touche, sa tête est tassée vers la droite, la roche continue vers le haut et tombe par terre de l'autre côté. Mais, il garde la pause et continue, cet enfoiré! Je pense aller chercher la roche pour un deuxième coup. Je ne la vois pas. Je les regarde encore et il semble ralentir. Il s'arrête enfin mais garde la pause. Ben ça alors, il fait un visage comme s'il entrait au paradis maintenant. Il n'a plus son air de vilain. C'est le nirvana pour lui. Bon, il va s'arrêter et sortir. Mais non, son visage devient gelé et il est comme raide. Il se met à pisser et la fille le pousse mais ses mains restent agrippés. Je ne suis même pas capable de les lui ôter. Ses doigts sont raides, il est trop fort. La fille finalement reprend des forces et le dégage. Il tombe raide sur le dos avec ses bras encore dans la pose. On dirait que la roche l'a bien assommé, finalement. Je grimpe sur le béton de la fille pour la nettoyer du mieux possible.

R nous rejoint avec le bruit qu'on a fait et me demande ce que je fais. Je lui montre ma main et lui dis que je la nettoie de la marde que le mec a fait. Il me dit d'arrêter ça et je réplique que j'ai terminé de toute façon. Elle remet ses culottes courtes. R demande ce qu'il s'est passé. Je lui dit. Le mec est allé au paradis. Je crois que R examine le mec et dit qu'il est mort. Je dit que la roche ne l'a pas tué, il a continué une minute après et restait là. Il insiste. Il a dû mourir après. Je vais voir Y de près. Il semble peu mobile et plutôt raide.

Lambeau 4 Shred 4

Il faut la sortir de ce béton, je dis. R dit qu'il y a des outils dans le camion et qu'il va les chercher. Et ben, ils n'étaient pas à pied, quoi? Ben non. Il revient avec des outils. (Pas certain qu'il soit revenu avec le camion tout de suite. Quoi qu'il en soit, je n'ai pas reconnu le camion à ce moment.) Il commence à travailler le béton avec les outils. Le béton est dur et résiste. On se rend à un pied mais elle commence à saigner. R dit qu'il a de meilleurs outils ailleurs. Moi, je n'ai pas trop confiance et j'insiste pour la libérer tout de suite. Mais la fille a mal et ça me fait fléchir. Pas de souvenirs comment on l'a montée dans le camion. Je fais jurer à R qu'il va aider la fille et la libérer et ne pas la tuer après. Il jure et est bien convainquant. Que faire de l'autre mec? Je ne veux pas l'abandonner là comme ça. Le camion a des cordes et je veux lui donner la pause à genoux avec les mains comme s'il priait Dieu, pour montrer qu'il est monté au paradis comme j'ai vu. Mais Y est devenu plus raide et même les cordes ne suffisent pas. R se tanne et laisse tomber ça. Il me jure qu'il va bien traiter la fille. Ils s'en vont et je trouve que le camion ressemble beaucoup au camion que j'avais vu au départ.

Lambeau 5 Shred 5

C'est très vague en ce moment mais il me semble avoir raconté ce qui s'est passé plus tard à mon père qui semblait au courant de quelque chose. Je me souviens seulement qu'il m'a dit que R était le mec qu'on connaissait. Qu'on l'avait rencontré et été avec lui un certain temps pour une question de dette et d'or. Il m'avait dit aussi que R était jeune. Moi je le trouvais aussi grand que l'autre, le Y. Je crois qu'il m'a aussi dit que les deux mecs étaient évidemment les mêmes qui avaient jeté la fille à l'eau. Là je me suis senti pas mal mieux de savoir que le mec mort n'était pas un sauveteur comme je croyais. Et qu'en plus, l'autre moins vilain était retiré du groupe des tueurs.

Epilogue Afterword

Avec ces souvenirs scabreux revenus, plusieurs choses sont devenues plus claires. La fille est certainement revenue à Golden, car je crois que c'est bien arrivé à Golden, comme plusieurs autres de mes aventures étranges. Elle a été propriétaire d'un commerce pendant quelques années. Je ne l'ai pas revue depuis qu'elle a vendu mais j'espère qu'elle est toujours en bonne santé.

J'ai rencontré R ici à Golden aussi où il habite depuis longtemps. Je ne veux pas donner de détails mais disons seulement qu'il a confirmé l'histoire en public sans que je m'y attende. Je ne crois pas que beaucoup de monde savait de quoi il parlait mais moi, j'ai tout de suite compris.
Beaucoup plus tard, j'ai voulu lui demander au moins où et quand exactement tout ça s'est passé. Il a répondu qu'une personne qu'il connait ne voulait pas qu'il soit responsable de la mort d'un certain mec d'Okanagan, je crois. Ça m'a rappelé plus de détails. Peut-être que j'aurai plus d'indices ou même de l'information après avoir écrit ce texte. Cette histoire a certainement paru dans un journal ou aux nouvelles à l'époque et plusieurs locaux sont certainement au courant. Sans compter que la police doit avoir un fichier sur cette mort étrange. Mais la police est curieusement peu informative. Je dirais même qu'elle est inepte pour empêcher les crimes et les criminels. Me semble qu'avec les pouvoirs qu'ils ont, ils pourraient facilement faire des ravages dans les groupes de bandits. Les bandits s'enrichissent et deviennent propriétaires. Ils peuvent ensuite manipuler leurs locataires. Ça n'aide pas les gens honnêtes.

Premier jet le 13 novembre 2023 © Serge Lamarche

Codes © Serge Web Service