Lambeaux de mémoire Shreds of memory

Main de Rosette Rosetta Hand

Préface Foreword

Il y a de ces moments qui éclairent soudainement. Des questions languissantes créent un inconfort. Une force qui, inexorablement, augmente les connaissances humaines.

Comme précédemment, les mots n'existent pas et les pensées n'ont pas cette forme. Les souvenirs sont donc interprétés. Je crois que les souvenirs existent principalement en fait sous forme logique.

to come.

Lambeau 1 Shred 1

J'attends. Je ne cherche plus à bouger, l'univers réagit trop violemment. Il y a une évolution, alors j'attends la suite. La longue attente semble porter fruit. Le sombre semble se préciser.

Mes bras ont une position préférée. Je peux les bouger vers l'arrière, vers le devant. Si je laisse aller, ils reprennent la position préférée tout seuls. Une position pliée vers l'avant un peu. Si je bouge les bras vers l'avant, le sombre augmente. Quelle peur j'ai eu la première fois, je croyais que l'univers m'attaquait encore! Mais non, c'était bien mes bras qui fesaient du sombre. J'arrive presque à voir une délimitation entre sombre de bras et pas sombre de bras.

Le bout du bras est plat. Il a une propriété bizarre. Bouger le ou les bras dans le sens plat est plus facile et ne créé pas beaucoup de mouvement. Dans l'autre sens, tout se chamboule. C'en est étourdissant.

Le sombre est partout très souvent, très longtemps. Quand il y a du moins sombre, quand c'est plus clair, disons, je vois que c'est plus clair dans une direction surtout. Il y a un dégradé comme ovale, entre clair et sombre. Je distingue mieux dans le clair. Je suis plus tramquille dans le sombre et le noir même. Le noir, ca c'est une variété de sombre encore plus sombre que le plus sombre que j'ai vu, on va dire. Je vois de mieux en mieux et le noir est de plus en plus sombre et de plus en plus rare. Je remarque qu'au plus noir, je me sens plus souvent fatigué avec une envie irrésistible d'aller autrepart. Tiens, le noir s'en vient justement. Autrepart, me voici.

Il y a des choses qui reviennent périodiquement, des "cycles". Comme les pulsations, les sombres et les clairs, et aussi les tremblements de plusieurs sortes. Les tremblements sont assez inquiétants. Je ne parle pas des attaques de l'univers qui écrase. Non, mais l'univers entier semble vibrer. Il y en a plusieurs sortes. Attends, voyons voir. Il y a les coups comme des grosses pulsations. Ceux-là vont et viennent. Il y a d'autres pulsations lointaines. Il y a aussi quelques autres vibrations que je n'ai pas encore classées. Il faudra étudier cela encore. Il me semble que tout n'est pas si compliqué après tout. Le problème c'est que dès que quelque chose s'explique, il y a d'autres choses plus compliquées qui apparaissent. Bah, ce n'est pas vraiment un problème. Mais je n'arrive pas encore à tout comprendre, ca c'est sûr.

Lambeau 2 Shred 2

Je peux maintenant distinguer mieux. Je vais en profiter pour voir quelque chose qui m'intrigue depuis un bout de temps. Je bouge un bras lentement vers moi. Je veux dire proche de mon moi. Mon moi est juste derrière la partie qui voit, je crois. Ou le moi est ce qui voit, plutôt. Non, ce qui voit est une partie de mon moi. Voilà, oui, c'est ca. Bon attention, doucement. Le bras est difficile à contrôler. Je le bouge, je le bouge, enfin je crois. Je devrais voir du sombre grossir. C'est plus clair un peu cette présence-ci, une autre raison de ce mieux voir. Attention, oui, je vois le sombre. Je l'approche un peu plus.

Je distingue quelque chose. Le plat, je le vois. Je vois le bout du bras directement sans passer par les lignes. C'est extraordinaire! Je distingue que c'est plus rond vu de proche que de loin. C'est plus linéaire de loin, plus rond de proche. Il s'y passe quelque chose je crois. Je vais surveiller ca de près.

Lambeau 3 Shred 3

C'est de moins en moins sombre et même de plus en plus clair depuis un quelques temps. Voyons ce bout de bras. Il a changé depuis quelques présences. Je ne peux pas distinguer si c'est sombre mais c'est clair maintenant. Doucement, je l'approche. J'y distingue comme une série de sombres et moins sombres plus ou moins linéaires. C'est différent d'avant. Ce n'était qu'une sombre plus ou moins ronde. Le bout du bout fait des demi-cercles.

Si je bouge les bras, l'effet dans un sens est plus différent qu'avant. Pas de bouger dans une certaine direction, beaucoup de mouvement dans une direction la plus différente. Je crois un effet d'affinement du bout. Je commence à avoir des sensations au bout du bras. Quand je les bouge, je sens comme une "caresse" du milieu autour. Je peux faire varier les caresses selon mes mouvements de bras. Certaines caresses sont plus plaisantes que d'autres. J'aime bien, mais il faut aussi continuer mes études d'autres mouvements.

Lambeau 4 Shred 4

C'est bien clair dans cette présence. Voyons ce bout de bras encore. C'est beacoup plus facile de l'approcher. Ca s'est fait progressivement. L'autre bras est moins facile à bouger, alors je le bouge moins. Ah, le voilà ce bout de bras. Oui, les sombres et moins sombres sont plus différents, je les distingue facilement. Ca correspond à la différence que j'ai remarqué avec les mouvements. La différence des deux sens est moins forte. Les caresses sont plus différentes par contre. On dirait que du milieu caresse entre parties linéaires. Une séparation qui réduit les mouvements. Je ne suis pas certain que ce soit une amélioration. Je suis un peu triste de la perte de mouvement résultante. Mais je reste confiant. Le corps semble inexorablement aller vers le mieux et l'univers plus prévisible.

Lambeau 5 Shred 5

Très clair là, en cette présence. Un côté de l'univers est clair. Je flotte au milieu, dans ce milieu. Clair devant, sombre derrière. J'approche du côté clair. C'est clair, très clair, le plus clair que j'ai jamais vu! Le clair n'est pas comme le sombre du tout. Le clair a une couleur! C'est fascinant! Une couleur "rougeâtre" disons. Rouge pâle. L'univers est tranquille. Je sens comme une sensation étrange. C'est semblable aux caresses que j'ai senti avant. Mais sans caresse. Etrange sensation qui m'enveloppe soudainement. Une "joie". Etrange. Je suis très proche du bord de l'univers on dirait. Le rouge est très clair ou pâle devant, moins ailleurs. C'est comme si l'univers était fait d'un matériel rouge et que le très clair derrière "illumine". La source du clair serait plus loin. Donc, l'univers continue encore plus loin derrière ce quelque chose. Une "membrane"? Je compare avec mon bout de bras. Mon bout de bras est bien plus sombre. Il n'illumine pas. Voyons, je suis si près que je peux presque mettre mon bout de bras dessus on dirait. Devrais-je? C'est peut-être dangereux. Mais cette joie qui m'enveloppe, je ne peux pas résister. Je l'approche, je l'approche. Attention, le bout du bras y est. Aaaaaah!!! Le sombre de mon bout de bras disparait, soudainement il s'illumine aussi! La couleur. Rouge! Identique! Cette membrane est presque certainement faite de la même matière que mon corps! Je suis à l'intérieur d'un autre corps, géant celui-là!. J'en suis abasourdi.

Je retire mon bout de bras. J'ai un mélange de sentiments étranges et nouveaux. Plus de joie. Allégresse d'avoir compris. Et une peur, presque une horreur de comprendre.

Epilogue Afterword

Toute une révélation. Après avoir compris ca, plusieurs choses vont aller de l'avant. L'étude de l'univers devra se faire indirectement. L'étude des corps sera plus directe.

Premiers jets en 2011 © Serge Lamarche

Codes © Serge Web Service