Lambeaux de mémoire Shreds of memory

Rêve primordial Primordial dream

Préface Foreword

Voici un beau petit lambeau. Mais autant je voudrais que ce soit réel, autant la réalité le met en doute. Ce lambeau relève du monde du rêve et des croyances. Je crois ce lambeau le résultat d'un rêve sous hypnose. Possiblement transformé en rêve réel. Il a des marques de jeune enfance.

to come.

Lambeau Shred

C'est le noir absolu. Je dis le noir mais c'est sans couleur, les couleurs n'existent pas. Rien n'existe que cet espace. Je ne sens rien, ne vois rien. J'attend dans ce noir depuis un temps qui me semble de plus en plus éternel. Rien n'a jamais bougé. Mais je sens maintenant une présence. Non, une orientation, un espace plan. Oui, je sens une présence, des présences. Je sens que ce plan renferme des choses, des présence de formes radiales. Ou semi-radiales. Tout ce que je connais de l'univers est ce noir, ces formes pressenties, ces présences.

Le temps passe. Un instant, une éternité. L'univers, cet espace comme noir, semble prendre forme. Une forme invisible. Je crois que je peux me déplacer par télékinésie. Oui. Je pense me déplacer, je me déplace. Oh! Je ressens les autres, ils se déplacent aussi. Comme au-dessus du plan, de la surface au sphères. Je vois un éclat, comme un éclat. Non pas vu mais ressenti comme une réaction chimique. Les éclats deviennent progressivement plus courants. Je suis le flot et je vois, non, je ressent les éclats. Ils se répartissent sur le plan. Chaque éclat laisse un vide. Oui, un vide où une sphère éclate ou disparait. Les présences zig-zaguent comme moi et disparaissent en touchant une sphère. Il y a une présence tout près. Elle touche une sphère à côté et disparait. Oh, un autre éclat tout près! Je comprend, je dois toucher une sphère pour aller "ailleurs"... changer d'univers? De moins en moins de sphères, de moins en moins de présences. Elles partent. Je ressent les éclats comme du bonheur. De moins en moins de bonheur. Et si j'essayais d'en toucher une aussi? Une sphère. Oh, je suis un peu tard. La myriade de sphère est disparue. Je vais abandonner. Tant pis, je reste dans ce monde maintenant vide de tout. Je ralentis. Je vais attendre voir. J'arrête. Un instant. Un... Une poussée infime, une sensation sphérique, je suis un avec la sphère. Pccchhhhiiitttt! Eclat de bonheur! Je perd tout contrôle mais j'ai confiance, j'ai foi dans la métamorphose. Je perd aussi conscience dans la fusion, avec une petite inquiétude. Je verrai, j'espère.

Epilogue Afterword

Je ne crois pas beaucoup ce lambeau. Mais quel rêve! Il date de mon enfance car j'ai raconté cette histoire à mes parents, étant petit. Je soupçonne quelcun de l'avoir implanté. Je l'ai ensuite rêvé à plusieurs reprises.

Premier jets en 2011 © Serge Lamarche

Codes © Serge Web Service