Lambeaux de mémoire Shreds of memory

Touché mortel Death strikes

Préface Foreword

La vie se forme. La mort peut facilement venir interrompre ces événements. Protégé mais si vulnérable, comment combattre la mort sans la connaître?

to come.

Lambeau 1 Shred 1

De nouvelles lignes se forment rapidement de chaque côté. Deux extensions le long du corps. Le corps continue de s'aggrandir. Je sens maintenant encore mieux ce qui se passe. Oui, je suis encore capable de visiter le corps par les lignes, mais elles sont innombrables maintenant. Je remarque que j'ai une autre sensation qui se forme. Je crois bien sentir la frontière entre corps et non-corps. D'après les lignes, une grosse partie bosselée et un peu ronde est suivie d'une plus petite et allongée.

Les extensions de chaque côté s'allongent de beaucoup. Elles s'étendent en longeur, quoi. Vont-elles s'arrêter quelque part?

Je reviens à ces extensions, que j'appellerai des "bras". Le bout grandit de plus en plus plat. Je le sens et les lignes le confirment.

Les bras ont cessé de s'étendre en longueur. L'étape de complexification a commencé. Des choses se précisent. Je devrait pouvoir en faire quelque chose bientôt.

Voilà, en effet. Je peux bouger ces bras. Dans une direction, c'est beaucoup plus facile que l'autre. Le corps entier bouge quelquefois en bougeant les bras. Je le sais car un paf se produit. Un paf est sûrement une collision avec une partie autre de l'univers. J'aime bien ces tests. Je peux peut-être determiner plus de choses au sujet de l'univers qui m'entoure? Allons-y, je bouge les bras. Je sens comme un frottement avec le milieu entre moi et le reste de l'univers. Comme un froid d'un bord et un chatoullis de l'autre bord. Les bras ressentent le plus de frottement. Si je les bouge plus vite, c'est beaucoup plus difficile. Paf! Ah, voilà la collision. Oh! j'ai senti une énorme vibration aussi.

Lambeau 2 Shred 2

Il y a quelque chose de nouveau. Je détecte sombre et moins sombre. Je n'ai pas à suivre de lignes. Cette détection se fait toute seule. Sans effort. J'ai simplement remarqué cela une fois y a pas longtemps. C'est tout ce que je détecte. Intéressant développement, encore une fois. Je vais attendre pour voir. Appelons ca, "voir".

Lambeau 3 Shred 3

C'est banal. Que du sombre. Toujours du sombre. Attention, il me semble que le sombre change. Oui, plus sombre. Beaucoup plus sombre et ca change vite. Plus sombre, plus sombre. Oh! L'univers me pousse dessus! Oh non. Arrête, univers, ca m'applatit! Ca fait "mal"! Aïe, quelle terrible "douleur" soudain. Ayayayayaye. Sur le coup, la pulsation s'est arrêtée je crois. Aïe, ouille. Ah, la pulsation est repartie et accélère sans que je bouge. Je bouge les bras un peu. Aïe, oye, aïe. Restons sans bouger un peu. Moins mal. Je ne bouge plus du tout. Je vais cesser d'exister je crois. Je vais autrepart en attendant.

Que, quoi? Ah oui, la douleur. Elle est là. Que faire? Qu'est-ce que cette sensation terrible. D'où vient-elle? Voilà la question. Oye, aïe. Bon, si j'allais vers la douleur en utilisant les lignes? Ouille. Allons-y. C'est loin... J'approche. Je sens les pulsations plus fortes, de plus en plus. On dirait une déchirure, un "trou". Le corps semble faire quelque chose. Je ne sais pas quoi. Je reviens. Je reste immobile. Le mal, la douleur diminue très lentement. Je vais autrepart dans la douleur.

Je suis présent. La douleur est moindre, un peu plus diffuse. Je bouge les bras et... aïe, ouille, crise de douleur. Je reste immobile. Voyons par les lignes... J'y arrive plus vite. La discontinuité des lignes, ou déchirure, n'existe plus. Je continue sur les lignes. Les bords se sont mis à s'allonger, à grandir dans une autre direction. Je peux en faire le tour. Je continue. J'arrive à un nouveau bord qui grandit. La douleur est exactement là. Le nouveau bord est supposé être fermé je crois. Je suis toutes les directions. Oui, toutes les autres lignes dans le coin n'ont pas de bords sauf à la limite externe du corps. Mais comment fermer ce bord? J'y vais, à ce bord. J'en fais le tour. Et si je circule plus vers l'intérieur du bord? Le bord finirait par se toucher lui-même s'il poussait vers l'intérieur. Je crois bien. En restant et étant actif sur le côté intérieur du bord, je le nourris. Je l'aide. Je fais cela jusqu'à aller autrepart.

Présent! Oh, je suis encore au bord. On dirait que ca fonctionne mais c'est long, très long. Faut pas lâcher. Je peux suivre des lignes sur le bord. J'active et active la croissance. C'est l'ennui qui est dur à combattre, plus que le mal, maintenant.

Je crois que ca a fonctionné! Le bord se referme sur lui-même. Victoire! Mais c'est assez sensible. Je n'ose pas bouger beaucoup.

Lambeau 4 Shred 4

J'attend. Je ne bouge plus. J'attend et je vois sombre. De plus en plus sombre. Oh oh! L'univers va me faire mal? Plus sombre, plus encore. Voilà, je suis touché. Je vais cesser d'exister. Aïe, le mal revient. La douleur terrible, ouille! Mais c'est moins sombre. La douleur est là qui reste. Zut! Quelle douleur! Je vais autrepart dans cette douleur.

La pulsation est forte en redevenant présent. Aïe, ah oui, la douleur. Allons voir. Oui, juste à côté de la déchirure, une nouveau trou s'est formé. Et ce trou a maintenant un bord comme l'autre avait fait. J'active le bord vers son centre pour le fermer.

Que c'est long... J'ai une idée: si j'essayais de sentir de l'extérieur avec mon bras? Voyons voir. Je devrais pouvoir sentir si j'approche. Froid, froid, chaud, chaud. Oui, j'approche. C'est loin. Presque hors de portée. Mais j'y suis, j'y touche je crois. Ah, la douleur diminue. Voyons par les lignes... Le bord est plus fermé et continue à grandir. Ca va donc. Ca devrait se fermer. Il faut garder le bras en position. C'est dur. Je vais autrepart en gardant la pose.

Oh, ca fonctionne plus vite. Et beaucoup mieux. J'aurais dû y penser la première fois! Il faudra que je pense à cet univers. Pourquoi vouloir me détruire? Ca ne semble pas normal, puisque le corps va à l'encontre de l'univers et des trous. Il y a des forces du mal! Et je peux combattre le mal. Enfin, j'espère pouvoir encore...

Lambeau 5 Shred 5

Je bouge un peu. J'en profite, c'est plus clair que d'habitude. Je vois que c'est plus clair dans une direction. Juste un peu plus.

Tiens, c'est plus sombre du côté clair. Ca grandit. L'univers me fait une attaque! Comment éviter la douleur terrible? Je met les bras devant. Je pousse. Ca glisse d'un côté. L'univers recule et se reprend. Ca glisse de l'autre côté. Je vois un coin sombre que l'univers ne semble pas toucher. Je m'y pousse. Je regarde l'univers se toucher d'un côté à l'autre sans me toucher. Je reste immobile. La peur me quitte lentement. L'univers ne sait pas, ou ne peut pas. Il rate et rerate. Il me semble avoir trouvé un moyen d'éviter les touchers mortels. Dorénavant, je me tiendrai dans ce coin sombre. Mais pourquoi l'univers fait-il ca? Ca me semble aller contre l'évolution de l'univers découvert en premier ie. mon corps. Pourquoi?

Epilogue Afterword

C'est une histoire incroyable. J'ai du mal à y croire moi-même. Et pourtant, si je disais que j'ai des diverticula dans le gros intestin. J'en ai exactement deux, voisins l'un de l'autre. Un des deux est trois/quatre fois plus long que l'autre. Le plus petit n'est presque pas visible avec une colonoscopie. On les a remarqués par radiographie, la première fois, pendant mon adolescence...

Premiers jets en 2011 © Serge Lamarche

Codes © Serge Web Service